Actualités et infos

AirBnB souhaite limiter dans le nombre de nuitées pour les propriétaires parisiens

avril 13, 2017 dans actu par Géraldine PONDU -

La plateforme de location d'appartements et maisons souhaite prochainement mettre en place une restriction sur les nuitées possibles aux propriétaires parisiens. Retour sur cette information parue sur le Figaro en Mars 2017.

Tout a commencé lors d’une interview donnée par le Parisien en Février de cette année. Emmanuel MARILL, PDG actuel d’AirBnB, a annoncé vouloir mettre en place une limite dans le nombre de nuitée par an pour les propriétaires Parisiens. Cet encadrement devient de plus en plus nécessaire suite aux différentes dérives que peut engendrer la plateforme en étant omniprésente dans la capitale.

AirBnB et les hôteliers mécontents

AirBnB compte pas moins de huit millions d’utilisateurs et possède environ 75000 logements rien que dans la capitale. Les hôteliers parisiens sonnent l’alarme depuis des années déjà sur les dérives, notamment en matière de fiscalité.

En effet lorsqu’un hôtelier souhaite passer par la plateforme pour proposer une location, il est imposé dès le premier euro ! A contrario, un particulier devra quant à lui déclarer ses revenus locatifs lorsqu’ils seront supérieurs à 23000 euros.

Cette différence de traitement n’a pas échappé à certains et c’est pour cette raison (en partie) que la location de particulier à particulier a explosé. Les chiffres 2016 sont effrayants avec une baisse significative de clients en 2016 de 20% en îles-de-France pour le mois d’Août par rapport à 2015 et une baisse de 24% d’étrangers.

D’autres métropoles ont déjà fait le pas

Entre dérives et biens immobiliers insuffisants pour les résidants, voilà le vrai problème que peut engendrer ces dérives.

Paris n’est pas la seule concernée et d’autres métropoles ont déjà franchie ce cap. A New-York par exemple, une loi destinée à interdire la location d’un bien immobilier pour une durée inférieure à 30 jours et dorénavant en place, limitant les dérives tout en favorisant la location longue durée. Barcelone également a décidé de s’attaquer au géant de la location en fermant plus de 250 logements locatifs non autorisés, amendes en prime.

Des opérations coups de poing à destination des propriétaires souhaitant faire fleurir leur petite entreprise et laisser ainsi une place plus importante à la location longue durée aujourd’hui en danger à cause du succès AirBnB.

Encore un peu de lecture? On a tout ce qui faut!

À propos de Géraldine PONDU

Nos partenaires 17h43.com
seo-start.fr
Leraj.info © 2015 - 2017